Analyse quantitative de données textuelles avec Iramuteq

Les données textuelles peuvent être analysées quantitativement, le plus souvent pour répondre à deux types de préoccupations : comparer des textes sur la base de leur vocabulaire (richesse, distribution) ou analyser leur contenu (par exemple pour appréhender les réponses aux questions ouvertes des enquêtes). L’analyse quantitative textuelle est à la croisée de plusieurs méthodes statistiques : elle mobilise des analyses bivariées (notamment l’analyse de contingence), des analyses multivariées (AFC, classifications), des analyses de réseaux – aussi est-il recommandé d’avoir suivi d’autres formations PROGEDO-Loire sur ces techniques. Le logiciel libre Iramuteq est aujourd’hui couramment employé en SHS, notamment parce qu’il est gratuit et intuitif (« clic-bouton ») et qu’il permet de réaliser les opérations les plus basiques (statistiques de fréquences et de spécificités, classifications, analyses de réseaux de cooccurrences).

Public : Tous ceux qui font de la recherche en SHS dans les universités ligériennes (Nantes, Angers, Le Mans)

Prérequis :

Durée de la formation : 9 h

Dates de la formation et de l’atelier [*] :

  • Edition 1 (passée) : 12 avril 2021 (9h-12h et 13h-16h) et 13 avril 2021 (9h-13h) / Atelier : 22 avril 2021 (à partir de 10h)
  • Edition 2 : 19 mai 2022 (9h-12h et 13h-16h) et 9 juin 2022 (9h-13h)

Intervenant : Aliette ROUX, IR PROGEDO-Loire – MSH Ange-Guépin

Formulaire de candidature à compléter avant les dates de clôture :

  • édition 1 : avant le 01/04/2021
  • édition 2 : avant le 01/05/2022

Programme :

  • L’environnement Iramuteq et l’import des données
  • Les paramètres de lemmatisation et le dictionnaire associé
  • Le choix des clés actives / supplémentaires
  • Les statistiques de fréquence et les nuages de mots
  • Les statistiques de spécificités et l’AFC
  • Préparation/formatage des jeux de données des participants avec le logiciel R
  • Modifier le dictionnaire
  • Une méthode de classification (Reinhert)
  • Les analyses de similitude (analyses de réseaux de mots)

[*] Environ 10 jours après la fin de la formation, nous proposons une journée d’atelier. Pourquoi une journée d’atelier ? Pendant la formation, chaque participant est amené à travailler son propre jeu de données, mais ce temps peut s’avérer parfois trop court. Souvent, le travail sur son propre jeu de données est seulement entamé, comme l’interprétation des premiers résultats. Nous invitons le participant à poursuivre la démarche engagée pendant les dix jours suivant la formation. La journée d’atelier, sans ordre du jour, réunit à nouveau les participants qui le souhaitent pour répondre aux questions, résoudre un problème… il s’agit en quelque sorte du « service après vente » de la formation !

Documents de formation

Présentation et documents de travail à télécharger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *