Initiation aux bases de données relationnelles (avec LibreOffice Base et Heurist)

Cette formation s’adresse à ceux qui construisent leurs propres jeux de données, lorsque ces données ne peuvent être retranscrites sous la forme d’un simple tableau dans lequel chaque ligne renverrait à un individu statistique unique. A titre d’exemple, l’analyse quantitative d’une bibliographie doit passer par la construction d’une base de données relationnelle : en effet, un livre peut être écrit par plusieurs auteurs, un auteur peut écrire plusieurs livres… dans ce cas, chaque ligne ne peut renvoyer à un individu statistique unique (puisque les livres et/ou les auteurs doivent être dédoublés). Le traitement de la plupart des sources historiques (articles d’une revue ou d’un journal, données notariales, présences à des évènements, collections, prosopographies…) nécessite en amont la réalisation d’une base de données relationnelle. Nous présenterons deux logiciels libres : le logiciel LibreOffice Base, permettant de travailler en local, offrant un rapport direct aux « tableaux » ; et l’application Heurist permettant de développer une base de ligne adaptée à la saisie collective, associée – si souhaité – à un site internet. La formation accordera du temps aux projets des participants pour les accompagner dans la construction de leur modèle conceptuel de données [*].

Cette formation est proposée en collaboration avec la plateforme Huma-Num Loire de la MSH Ange-Guépin.

Public : Tous ceux qui font de la recherche en SHS dans les universités ligériennes (Nantes, Angers, Le Mans)

Prérequis :

  • Vouloir construire une base de données quantitative à partir d’une ressource donnée (articles d’une revue ou d’un journal, données notariales, présences à des évènements, collections, prosopographies…) ou être en possession de fichiers déjà constitués qui doivent être exploités via une base de données relationnelle [*]
  • Être en possession de cette ressource matérielle (même incomplète) ou de ces fichiers numérisés

Durée de la formation : 18 h

Dates de la formation et de l’atelier [**] : 19 janvier [reporté], 20 janvier et 30 janvier 2023 (9h-12h et 13h-16h chaque jour) / Atelier : février 2023 (date à définir)

Intervenant : Julie AUCAGNE, IR Huma-Num Loire et Aliette ROUX, IR PROGEDO-Loire – MSH Ange-Guépin

Formulaire de candidature à compléter à compléter avant le 02/01/2023

Programme :

  • Jour 1 : Conceptualisation de la base de données
    • Principes, intérêts et vocabulaire d’une base de données relationnelle
    • Découverte des jeux de données des participants et construction des modèles conceptuels de données correspondants
    • Présentation du logiciel LibreOffice Base : intérêts et principes de fonctionnement
  • Jour 2 : Création de la base de données sous Heurist
    • Présentation du logiciel Heurist : intérêts, limites, interface
    • Créer les formulaires de saisie dans Heurist
    • Importer des tableaux dans Heurist
  • Jour 3 : deux groupes de travail pourront être envisagés selon les besoins exprimés par les participants
    • Groupe A, collègues intéressés par la publication web
      • Géolocaliser et dater des données ; générer des cartes et « timelines »
      • Elaborer un site internet simple pour rendre publique votre base
    • Groupe B, collègues non intéressés par la publication web
      • Poursuivre le développement de la base (tâches engagées lors des journées 1 et 2)
      • Traiter une base de données Heurist dans R : import, requêtes (ce point permet de faire un lien entre cette formation et celle d’initiation au logiciel R)

[*] Une présentation plus complète des intérêts des bases de données relationnelles, des SGBD et de LibreOffice Base est proposée lors de la semaine Data-SHS 2022 – séance « Comment collecter mes données ? Présentation de différents modes de collecte (questionnaire, simple tableur, base de données relationnelle) et découverte des outils LimeSurvey, LibreOffice Base et Heurist » du mercredi 7 décembre 2022.

[**] Environ 10 jours après la fin de la formation, nous proposons une journée d’atelier. Pourquoi une journée d’atelier ? Pendant la formation, chaque participant est amené à travailler son propre jeu de données, mais ce temps peut s’avérer parfois trop court. Souvent, le travail sur son propre jeu de données est seulement entamé, comme l’interprétation des premiers résultats. Nous invitons le participant à poursuivre la démarche engagée pendant les dix jours suivant la formation. La journée d’atelier, sans ordre du jour, réunit à nouveau les participants qui le souhaitent pour répondre aux questions, résoudre un problème… il s’agit en quelque sorte du « service après vente » de la formation !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *